Éducation

Après presque 80 ans de suppression de l’enseignement français, les années 1960 représentent le début de l’assouplissement des règlements en éducation. En avril 1968, le gouvernement albertain autorise l’enseignement en français pendant la moitié de la journée scolaire. En 1976, la province permet l’utilisation du français comme langue d’enseignement pendant 80 % de la journée. De 1968 à 1982, un nombre toujours grandissant de jeunes élèves anglophones vont étudier le français dans les 27 écoles bilingues de l’Alberta qui seront désignées comme écoles d’immersion française. Ces mesures redressent l’enseignement de la langue, mais pas le passage de la culture. Les élèves francophones doivent attendre le rattrapage des élèves apprenant le français pour la première fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *