Enracinement

1843–1887

La population parlant français avant 1842 était formée de patriarches canadiens et de leur progéniture métisse. Mais à partir de 1842, l’arrivée de missionnaires a jeté les bases dans la formation de communautés permanentes autour de missions, qui entouraient les postes de traite et les forts. Ces missions ont fourni l’encadrement religieux et les services convoités dans les domaines de l’éducation, la médecine et les services sociaux. Après l’entrée en confédération de ce qui allait plus tard devenir l’Alberta en 1870 a démarré une période de colonisation modeste de Canadiens français expatriés aux États-Unis, du Québec ainsi que d’Européens francophones. Le français était la langue de 27% des résidents non-autochtones de l’Alberta, et de 60% des résidents du nord de l’Alberta, en 1885.

+ Missions
+ Confédération
+ Colonisation